Pénétrez dans un univers fantastique sur le futur d'Harry Potter et de ses descendants.

 

 Deuxième Numéro du Journal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Je suis Irina S. Azarova,
et je ne suis pas comme les autres

I live in England ! & I am powerful !

Rédactrice et Journaliste en chef



▌Messages : 48
▌Age : 29
Poufsouffle


About You?
Relations:

MessageSujet: Deuxième Numéro du Journal   Dim 19 Sep - 1:39

Deuxième Numéro du journal
// Le Monde Magique est révélé aux Moldus
Bonjour cher(e) Lecteur(trice),

Voici les titres:

=> Exclusif: Les premières réactions à chaud de quelques moldus après l'annonce du ministère de la magie
=> Économie: La délocalisation de la production de chaudrons et ses impacts sur l'économie anglaise magique


Les rubriques quotidiennes:

=> Histoire de la magie: Les origines des premiers sorciers et de la Sorcellerie
=> Quidditch: Les résultats de la deuxième semaine de la coupe du Royaume-Unis




_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis Irina S. Azarova,
et je ne suis pas comme les autres

I live in England ! & I am powerful !

Rédactrice et Journaliste en chef



▌Messages : 48
▌Age : 29
Poufsouffle


About You?
Relations:

MessageSujet: Re: Deuxième Numéro du Journal   Dim 19 Sep - 1:43

Interview exclusive

Les réactions à chaud de trois jeunes moldus juste après l'annonce officielle du ministère de la magie, et du gouvernement moldu

Suite à la révélation de notre ministre de la magie, mademoiselle Elmett, les réactions des moldus ont été très diverses et variées. Comme en témoigne l'interview de notre journaliste et rédactrice en chef Irina S. Azarova.

L'interview a été réalisée juste après l'annonce officielle du ministère moldu. Voici donc les réactions de trois jeunes moldus, deux garçons Adrian et John, et d'une jeune fille Alista.

Petit rappel: Cette interview a été réalisée sans trucage ni astuce, tout ce qui est dit à l'intérieur est les paroles rapportées des trois moldus et de notre journaliste Irina S. Azarova. .


Notre journaliste est en train de préparer son interview. Elle a caché une plume à papotte à l'intérieur de sa veste et placé un parchemin sous celle ci pour qu'elle puisse marquer les impressions des jeunes moldus. Elle a également un stylo et un carnet en main pour faire croire qu'elle est une journaliste moldue.

Notre journaliste: -"Bonjour à tous, voila je suis journaliste et je souhaiterais recueillir vos impressions suite à la déclaration du ministère..."

Adrian: -"Oui nous sommes d'accord pour vous donner nos impressions."

Notre journaliste: -"Bien, quelle à été votre première pensée en entendant l'existance d'un monde magique?"

Alista: -"Pour ma part, je me suis dit *ma pauvre vieille tu vas te réveiller, il faut te coucher plus tôt ce soir pour éviter de te rêver éveillée*. " Elle se met à rire.

Adrian: -"Moi ça a été, chouette ! La magie exsite belle et bien ... mais je dois avouer que je me demande comment sont les sorciers, et les créatures magiques..."

Ils se regardent tous les trois l'air songeur.

Notre journaliste: -"J'en vient donc à ma deuxième question, comment imaginez vous les sorciers et le monde magique?"

Alista: -"Personnellement je les imagine comme étant des gens tout à fait normaux en apparence, mais qui se transforment en véritable créature mythique ou quelque chose comme ça. Pour les sorciers je les imagine comme les sorciers que l'on décrit dans les livres, avec un nez crochu, des verrues ... volant sur des balais, portant en permanence un chapeau pointu, des personnes toujours habillées en noir, et peu joyeuse. "

John: -"Pour moi les sorciers ne sont pas des créatures du bien, ils ne sont pas des personnes sympatiques et ont le caractère des sorciers dits du moyen âge. Je les vois bien habiter dans un autre espace temps où ils accèderaient par une espèce de porte ou de passage. Je pense également qu'ils communiquent par télépathie et qu'ils ont des pouvoirs surnaturels. Je pense aussi qu'ils sont à l'origine des malheurs dans le monde. "

Adrian: -"Les sorciers et les sorcières sont des gens comme vous et moi, on ne peut pas les différencier des passants. Ils ne vivent pas reculés de tout, au contraire ils vivent parmi nous et même dans nos propres familles. La plupart des sorciers sont des gens bien, qui vont au travail et vivent leur petite vie tranquille. Mais ce que je préfère chez eux c'est leur école de magie ... j'aurais vraiment aimé être un sorcier ..."

Notre journaliste sourit au jeune homme qui a l'air dans savoir beaucoup sur la question.

John: -"De quoi tu parles?"

Alista: -"Là je ne te suis pas bien..."

Notre journaliste: -"Et bien tu as l'air d'en savoir long sur la question des sorciers, que sais tu de plus sur Poudlard, l'école de magie?"

Adrian: -"Je sais qu'elle a été construite il y a environ milles ans, qu'elle est la plus grande école de magie connue dans le monde sorcier, que son ancien directeur, et le plus grand directeur de l'école, est mort en ces lieux, et que l'école est divisée en quatre maisons portant chacune d'elle le nom d'un des fondateurs de l'école, Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard ... "

Les deux autres jeunes moldus ont les yeux écarquillés et ne comprennent rien à la conversation. [
La plume à papotte de notre journaliste à trop chaud sous sa veste et essaye par tous les moyens de sortir de là dessous.


Adrian: -"Mon cousin est élève à Poudlard ... et vous comment est ce que ça se fait que vous connaissez ce nom? Je ne l'ai pas mentionné?"

Notre journaliste fait un grand sourire au jeune moldu, Adrian, et laisse sortir la plume à papotte qui fait des bonds en l'air et virvolte de joie, puis se remet sur le parchemin.

Notre journaliste: -"Et bien vois tu, je suis une journaliste sorcière, je travaille pour la Gazette du sorcier, le journal le plus lu dans le monde magique. Mais enfants étudient à Poudlard, et j'y es été élève autrefois. Je vous enverrais à chacun de vous un exemplaire du journal pour votre coopération. "

Notre journaliste transplane sous les yeux ébaïs de nos moldus.

Irina S. Azarova, journaliste et redactrice en chef pour la Gazette du Sorcier


_________________




Dernière édition par Irina S. Azarova le Dim 19 Sep - 1:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis Irina S. Azarova,
et je ne suis pas comme les autres

I live in England ! & I am powerful !

Rédactrice et Journaliste en chef



▌Messages : 48
▌Age : 29
Poufsouffle


About You?
Relations:

MessageSujet: Re: Deuxième Numéro du Journal   Dim 19 Sep - 1:50

Economie nationale et internationale

La délocalisation de chaudrons et ses impacts sur l'économie anglaise magique

Hier au soir, jeudi 18 septembre 2017, le ministre de la magie ukrainien arrivait à Londres pour quelques jours pour parler des problèmes et des relations entre l'Ukraine et le Royaume Uni. Principale préoccupation actuelle des deux pays, la délocalisation de la dernière fabrique de chaudrons anglais vers l'Ukraine, et ses conséquences économiques.

Jeudi 18 septembre 2017, aéroport de Londres, un avion en provenance de l'Ukraine se pose. A son bord, le ministre de la magie ukrainien, en visite à Londres pour quelques jours. Sur place pour l'accueillir notre ministre de la magie Marjory Elmett. Dès lors les premières discussions liées à la délocalisation de la fabrication de chaudrons anglais commencent. En effet, la dernière usine de chaudrons magique anglaise vient de fermer et s'est délocalisée en Ukraine pour des questions de financement, la main d'oeuvre ukrainienne étant beaucoup moins chère que la main d'oeuvre anglaise.

La décision de fermer l'usine anglaise de fabrication de chaudrons ne date pas d'hier. En effet, les dirgeants de la fabrique parlaient de cette fermeture depuis déjà plus d'un an. L'usine subissait en fait la pression des autres usines déjà délocalisées et donc la pression au niveau des prix de production. Depuis quelques mois maintenant la production est délocalisée en Ukraine où les coups de production sont considérablement réduits. Mais la qualité des chaudrons reste-t-elle la même?

Et bien si l'on en croit les vendeurs de chaudrons, les ventes ont considérablement baissées depuis la délocalisation. En effet, depuis cela plusieurs accidents ont été répertoriés par des utilisateurs de chaudrons magique. Nous avons reccueilli le témoignagne d'une utilisatrice qui souhaite rester anonyme.

Un matin madame M. doit préparer une potion de guérison pour le rhume de son mari, elle sort donc son chaudron. Chacun sait que certains ingrédients de la potion contre rhume sont dangereux. Elle commence à créer sa potion, quand tout à coup le chaudron se perce et son contenu touche la peau de madame M. qui devient rose avec des petits pois verts. Elle est actuellement à l'hôpital de sainte mangouste pour trouver un remède à sa rosevertise.
D'autres utilisateurs ont été touché par le problème de qualité des chaudrons. Nous avons reçu plus de deux cent témoignages.

La qualité des chaudrons est elle mise en péril, il semblerait bien que oui si l'on en croit les utilisateurs et la visite du ministre de la magie ukrainien à Londres.

Affaire à suivre ...
Irina S. Azarova, journaliste et redactrice en chef pour la Gazette du Sorcier

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis Irina S. Azarova,
et je ne suis pas comme les autres

I live in England ! & I am powerful !

Rédactrice et Journaliste en chef



▌Messages : 48
▌Age : 29
Poufsouffle


About You?
Relations:

MessageSujet: Re: Deuxième Numéro du Journal   Dim 19 Sep - 1:59

Histoire de la magie: Les origines des premiers sorciers et de la Sorcellerie

# Les premiers sorciers seraient apparus vers 3500 av-JC, avec les mages, les druides ou encore les chamanes. Il est très difficile de dire si cette date est bonne ou non, puisque nous n'avons pas vraiment d'archive avant cette époque, donc peut être sont ils apparus bien avant ...

▌ L'Histoire de la correspondance par les airs:

En 540 av-JC, les premiers sorciers dont nous avons des traces concrètes, utilisaient déjà la voix des airs pour envoyer des messages important. Nous savons en effet que des dragons volaient un peu partout en Angleterre. Ce moyen était bien sur le premier moyen de communication à distance des sorciers, mais était surtout très risqué pour les parchemins envoyés par dragons, les dragons ne faisaient en effet pas attention à ceux ci et les brûlaient souvent lors de leur vol. C'est pourquoi les sorciers ont très vite opté pour des animaux beaucoup moins dangereux. Après les dragons, nos ancêtres les sorciers optèrent pour les lapins. En 320 av-JC, le premier vol de lapins fut organisé. C'était un vol groupé organisé par plusieurs anglais pour envoyer un parchemin chacun à leurs voisins gaulois. Ils utilisaient des sortilèges et des potions ayant mijoté pendant des mois sur ces petits animaux pour leur permettre de voler. Encore une fois ce moyen n'a pas duré très longtemps, les moldus ayant fini par découvrir des lapins volants. C'est pourquoi en 136 av-JC, les sorciers commencèrent à utiliser les hiboux et les chouettes pour leur correspondance. Beaucoup plus simple et économique, le hibou pouvait parcourir des milliers de kilomètres en quelques jours, et surtout les moldus ne pouvaient pas les soupçonner. Voila pourquoi encore aujourd'hui nous utilisons les hiboux pour envoyer nos parchemins.

▌ L'Histoire et les ancêtres de nos baguettes:

Les baguettes magiques n'ont pas toujours été notre outil principal pour la magie. Il y a bien sur les chaudrons qui étaient bien plus importants que nos baguettes il y a des centaines d'années. Le chaudron a toujours une place prépondérante dans notre vie et en particulier pour les potions que nous préparons. Mais bien avant le chaudron, l'outil magique le plus utilisé était le menhir et le dolmen, enfin en particulier en Irlande, en Bretagne et dans quelques endroits de l'Angleterre. Mais encore une fois les menhirs et les dolmens n'étaient pas très pratiques surtout à transporter avec soit. Les sorciers ont donc eut l'idée de transférer les pouvoirs des menhirs dans un objet vers les années 425 av-JC. Au départ chaque sorcier avait un objet magique qui lui était propre, ce pouvait être une poterie, un médaillon ou encore un os, mais pour les os ce n'étaient pas vraiment une bonne idée vu que les chiens les mangeaient. Parce que certains sorciers choisissaient mal leur objet magique, Jack Soren a eut l'idée de créer les premières baguettes magiques dont la première fut créée en 297 av-JC. Elles ne ressemblaient pas encore à ce que l'on connaît, c'était tout simplement un bâton ramassé par terre dans lequel on avait transféré les pouvoirs des autres objets. Mais encore une fois tous le monde ne s'en sortait pas et certains perdaient leur baguette magique en la faisant tombé dans un tas de brindilles de bois. Un descendant de Jack Soren, Elis Marst inventa donc la baguette que l'on connaît en 145. Il eut l'idée d'y intégrer un élément d'animal à l'intérieur pour rendre la baguette vivante, et c'est comme cela que nos baguettes finirent par nous choisir, et non pas le contraire.


Irina S. Azarova, journaliste et redactrice en chef pour la Gazette du Sorcier


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis Contenu sponsorisé,
et je ne suis pas comme les autres

I live in England ! & I am powerful !




MessageSujet: Re: Deuxième Numéro du Journal   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deuxième Numéro du Journal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▬ l a - M a g i e - C o n t i n u e ▬ :: Les nouvelles du monde des Sorciers :: La Gazette du Sorcier :: La Gazette du Sorcier, le journal-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit